Melasma

C’est quoi le melasma ?

Le mélasma est une hyperpigmentation de la peau, résultant d’un dépôt accru de mélanine, une protéine qui assure la coloration de la peau et empêche les dommages causés par les rayons ultraviolets dans l’ADN. 

En fonction de la zone touchée par la mélanine, le mélasma peut être classé en 3 types :

  • Épidermique – le dépôt de mélanine se concentre sur l’épiderme, couche protectrice et surface de la peau, en contact direct avec le monde extérieur,
  • Dermique – la tache de mélanine atteint le derme, la couche intermédiaire de la peau, située entre l’épiderme et l’hypoderme et composée de divers tissus aux fonctions différentes. Par exemple, les vaisseaux sanguins, les glandes sébacées et la sueur, les terminaisons nerveuses,
  • Mixte – lorsque le dépôt de mélanine affecte à la fois le derme et l’épiderme.

Le melasma sur le visage

Ce trouble se caractérise par l’apparition de taches brun foncées ou brun grisâtre sur la peau. Le plus souvent il apparait sur le visage. Des taches sombres ou brunes commencent à apparaître sur le visage, en particulier sur les joues, le front, le nez, les lèvres supérieures, le menton et les tempes. La taille des taches peut varier considérablement.

Le melasma sur le corp

Il peut aussi apparaitre sur d’autres parties du corp. Un mélasme extra-facial se produit avec l’apparition de taches sombres sur les bras, le cou et la nuque. Les taches sont irrégulières et bien définies et sont généralement symétriques (égales des deux côtés). Souvent, les personnes atteintes de mélasma peuvent aggraver leur état par un traitement ou une procédure inadéquats, avec une aggravation significative des taches

Qui est touché par le melasma

Le mélasma est une maladie chronique et récurrente. Plus fréquent chez les femmes fertiles, entre 20 et 50 ans, que chez les hommes (seuls 10 % des cas concernés), il est rare qu’il se manifeste avant la puberté.

Les plus vulnérables sont ceux qui ont la peau foncée, comme les personnes d’origine africaine, arabe, asiatique et hispanique, qui produisent par nature plus de mélanine, car leurs mélanocytes sont plus actifs.

La cause du melasma

Une tache brune est apparue sur ma main et je ne connaît pas son origine ?
Il n’y a pas de cause précise, mais cette infection est souvent liée à l’utilisation de contraceptifs féminins, à la grossesse et surtout à l’exposition au soleil. Le facteur déclenchant est l’exposition à la lumière ultraviolette et même parfois à la lumière du spectre visible. Outre les facteurs hormonaux et l’exposition au soleil, la prédisposition génétique influence également sur l’apparition de cette infection.

Exposition non protégée au soleil 

L’apparition de tâches brunes peut s’agir d’un ensoleillement excessif. Les rayons UV augmentent la production de mélanine, qui, sans protection, se traduise par l’apparition du mélasme ou de lentigo solaire aussi appelé actiniques.

Hormones de la grossesse

Bien qu’il touche également les hommes, le mélasma apparaît plus fréquemment chez les femmes, qui représentent 90 % des cas. Il frappe souvent les femmes enceintes. C’est une caractéristique physiologique de l’organisme à cette période en raison des changements hormonaux qui se produisent. Dans ce cas, le mélasme est appelé cloasma gravidique et est du aux œstrogènes et aux progestérone. En outre, de nombreuses études soupçonnent l’action d’une autre hormone, la mélanotrophe, qui agit sur la production de mélanine. 

Ainsi, certaines zones, telles que la ligne médiane du ventre et les aisselles, deviennent généralement plus sombres. En outre, les signes et les imperfections de la peau que la femme a déjà ont tendance à augmenter

Pilule contraceptive

Chez les femmes prenant la pilule contraceptive, ayant des antécédents génétiques et souvent exposées aux radiations du soleil sans correctement se protéger, peuvent voir des taches noires sur la peau apparaître.

La lumière bleu

Ce spèctre de la lumière visible qui a le plus d’énergie, est liée à plusieurs maladies de la peau, dont le mélasma. En pénétrant profondément dans la peau, il favorise l’apparition de taches brunes, difficiles à traiter.

Les troubles causés par le Melasma

La formation de ces zones sombres sur le visage a un impact négatif sur l’estime de soi et la qualité de vie des personnes atteintes. Il n’est pas rare que l’aspect anti-esthétique des lésions constitue une entrave aux relations sociales et affectives. L’altération de l’apparence de la peau interfère même avec les performances professionnelles et la personne finit par s’éloigner des environnements qu’elle fréquentait auparavant et par fuir ses amis.

Melasma traitement

Comment soigner le melasma ? Comment atténuer les tâches brune sur la peau ? Quelle huile essentiel pour effacer les tâches brunes sur le visage ? Comment enlever les taches brunes sur les mains ? comment faire disparaitre un melasma ?

Il existe plusieurs façons d’alléger le mélasma. L’hiver est le meilleur moment pour le traiter. Votre dermatologue sera votre meilleur ami. Les peelings et les lasers blanchissants, par exemple, peuvent aider à traiter les imperfections de la peau. Tout au long de l’année, suivez une routine de soins préventifs et utiliser des produits éclaircissants si nécessaires : Dermocosmétiques à base d’acide rétinoïque, glycolique, kojique, férulique, ainsi que d’autres substances qui aident à atténuer les imperfections, comme l’hydroquinone, l’artbutine et le resvératrol. En outre, les vitamines C et E topiques sont également de bonnes options, car elles sont de puissants antioxydants et renforcent l’effet de la crème solaire. Ces produit éclaircissent mais diminuent également les imperfections de la peau et empêchent l’apparition de nouvelles tâches.

Crème blanchissante

Il existe des sérums éclaircissants pour la peau qui blanchis les taches brunes. Ils corrigent la teinte, rendant la couleur des tâches uniformes à la peau non infectée. De plus ils protègent de la lumière bleu et prévient l’hyperpigmentation. C’est une bonne solution pour la peau, mais peut comporter des risques de réactions alergiques ou autres effet secondaire. Il est donc important de consulter votre dermatologue avant d’utiliser ces produits. Pour contacter la clinique dermatologique du Seujet, cliquer ici.

La durée du traitement varie en fonction du produit utilisé et du type de melasma. Les résultats peuvent commencer à être visibles après 2 à 4 semaines de traitement. 6 mois est la durée maximale.

Traitements esthétiques

Ces types de traitement doivent être effectués par des professionnels de la santé. Ils sont menés par des dermatologues, car ils éliminent la couche superficielle de la peau, et donnent des résultats plus rapides :

  • Le peeling chimique est fait avec des acides, à des concentrations plus fortes que celles utilisées dans les crèmes. Il enleve une couche de la peau. Il peut être léger pour les mélasmas superficiels ou intense pour les mélasmas profonds. 
  • La microdermabrasion, connue sous le nom de peeling aux cristaux, est une technique d’exfoliation qui élimine les couches superficielles de la peau.
  • La perforation par micro-aiguilles, est une technique qui consiste à perforer la peau avec des micro-aiguilles. Elle stimule la production de collagène et la circulation sanguine dans la peau. Cela peut être utile pour diminuer certaines taches sur la peau. Elle réduire aussi les rides et l’affaissement du visage.
  • La lumière pulsée intense n’est pas un premier choix. Les dermatologues l’utilisent dans certains cas qui ne s’améliorent pas avec d’autres traitements. En effet, elle peut aggraver les taches cutanées si elle est mal utilisée. En général, plusieurs séances sont nécessaires pour obtenir le résultat souhaité. Il varie en fonction de l’intensité et de la profondeur du mélasma.

Le traitement au laser pour le Melasma ?

Le laser est une excellente option pour le traitement des imperfections. Il libère une vague de chaleur sur la peau, et ainsi détruit le pigment de mélanine. Il est recommandé pour les mélasmas profonds ou ceux dont le traitement avec des crèmes est inefficace  .

Des séances hebdomadaires sont programmé avec votre dermatologue. Le nombre de séance varie en fonction de la gravité et de la profondeur de la tache. En outre, ce traitement doit être effectué que par un dermatologue compétent, en raison des risques de brûlures sur la peau.

La nutricosmétique

L’utilisation de certains compléments alimentaires peut être utile pendant le traitement du mélasma. Ils fournissent des carences en vitamines et minéraux qui peuvent faire défaut dans l’alimentation. C’est importants pour la santé de la peau.

Les compléments alimentaires conseillés sont les suivants :

  • L’acide tranexamique. Il inhibe les substances qui provoquent l’assombrissement de la peau, 
  • Les antioxydants, tels que la vitamine C, la lutéine, le collagène, les caroténoïdes, les flavonoïdes, le sélénium et les minéraux. Ils aident à la restauration de la peau, en plus de prévenir des rides.

Crème solaire

C’est le traitement le plus important pour le mélasma. Aucun autre traitement ne sera efficace pour protéger la peau contre les rayons du soleil. La crème solaire doit être utilisée quotidiennement même si la personne reste à l’intérieur. L’indice de protection doit être de 15 minimum.

Il est également important d’éviter l’exposition au soleil pendant le traitement des taches. Si vous êtes dans un environnement ensoleillé, il est important de remplacer la couche de protection solaire toutes les 2 heures.

Quel traitement pendant une grossesse ?

Pour traiter le cloasma pendant la grossesse, utiliser un écran solaire et des crèmes naturelles hydratantes quotidiennement. De préférence, les produits doivent être hypoallergéniques et sans huile. Le graissage de la peau favorise l’apparition de boutons, également fréquents pendant la grossesse. 

L’utilisation de crèmes blanchissantes, de traitements esthétiques ou du laser est contre-indiquée pendant la grossesse. Dans des cas spécifique, nous avons recourt à l’acide azélaïque et l’acide salicylique à faibles doses. Ils ne présentent aucun risque pendant la période de grossesse. Cependant, il est préférable de reporter tout traitement à la fin de l’allaitement.

En raison des changements hormonaux il est également probable que les imperfections cutanées s’améliorent naturellement après la fin de la grossesse.

Pathologies liées, diagnostique

Il est important de différencier le melasma avec certaines autres maladies inflammatoires qui provoquent également une hyperpigmentation de la peau. On peut penser à l’acné ou l’eczéma. L’hyperpigmentation peut également résulter de la prise de certains médicaments. Parmi eux, il convient de mentionner : les antibiotiques tels que la tétracycline et la cyclophosphamide, les antipaludéens et le chlorhydrate d’amiodarone indiqués pour les dystrophes cardiaques. Dans ces cas, cependant, les lésions ne sont généralement pas symétriques.

Dans de rares cas, il est essentiel de faire une biopsie d’un petit fragment de peau présentant un excès de mélanine pour différencier le mélasma des autres affections cutanées.

Melasma ou Lupus ?

Le lupus est une maladie inflammatoire auto-immune, qui peut toucher de nombreux organes et tissus, tels que la peau, les articulations, les reins et le cerveau. Dans les cas plus graves, si elle n’est pas traitée correctement, elle peut tuer. Le nom scientifique de la maladie est “Lupus érythémateux systémique (LED)”.

Les symptômes du lupus peuvent apparaître soudainement ou se développer lentement. Ils peuvent également être légers ou graves, temporaires ou permanents. La plupart des patients atteints de lupus présentent des symptômes modérés : 

  • Fatigue, Fièvre, Douleurs articulaires, Raideur musculaire et gonflement,
  • Éruption cutanée -rougeur du visage sous forme de “papillon” sur les joues et le bout du nez. Affecte environ la moitié des personnes atteintes de lupus. L’éruption s’aggrave avec la lumière du soleil et peut également être étendue.
  • La couleur de la peau peut être irrégulière et les doigts peuvent changer de couleur avec le froid (phénomène de Raynaud)

Certains patients ne présentent que des symptômes cutanés. Ce type de lupus est appelé lupus discoïde.

Melasma ou Vitiligo ?

Le vitiligo est une maladie caractérisée par la perte de la couleur de la peau. Les lésions se forment en raison de la diminution ou de l’absence de mélanocytes (cellules responsables de la formation de la mélanine, pigment qui donne la couleur à la peau) dans les sites touchés. Les causes de la maladie ne sont pas encore clairement établies. Cependant des phénomènes auto-immuns semblent être associés au vitiligo. En outre, les changements émotionnels ou les traumatismes peuvent faire partie des facteurs qui déclenchent ou aggravent la maladie.

La maladie se caractérise par des lésions cutanées hypopigmentées, c’est-à-dire des taches blanches sur la peau avec une répartition caractéristique.  La taille des tâches est variable suivant les peaux. La médecine dispose de plusieurs traitements thérapeutiques contre le Vitiligo. Ils varient en fonction des antécédents cliniques de chaque patient. Il est important d’être suivi par un dermatologue pour le traitement de cette maladie.

Chloasma ou taches de rousseurs

Les tâches de rousseur sont des taches célèbres sur la peau des personnes blondes et rousses. Très fréquentes sur les peaux claires, ces petites taches sont en général bénignes.

Qu’est ce que sont les tâches de rousseur ? Ce sont de petites taches pigmentées, qui peuvent varier du brun clair au foncé. Elles ne sont pas présentes sur la peau à la naissance. Elles apparaissent souvent au cours des trois premières années de la vie. Ces taches peuvent également apparaître en raison de l’exposition au soleil. Elles sont donc plus fréquentes dans des zones telles que le visage, les bras, les épaules et le cou.

Les taches de rousseur sont bénignes. Pourtant chez les personnes génétiquement prédisposées, on peut voir apparaitre une augmentation de la mélanogénèse dans les zones souvent exposées au soleil. La quantité de pigmentation s’accélère alors, ce qui provoque des taches. En tout cas, l’utilisation quotidienne d’un écran solaire est fondamentale, quel que soit le climat pour ces personnes

Recommandations

  • Porter des écrans solaires (L’utilisation de chapeaux à large bord, de casquettes à, de lunettes de soleil et de parasol).
    Ils réduisent le risque de développer le mélasma. Une attention toute particulière doit être prise entre 10 heures et 16 heures. Une période pendant laquelle l’émission de rayons ultraviolets attaquent le plus la peau.
  • Mettre de la crème solaire toute la journée.
    Même les jours nuageux, il faut l’appliquer. Les rayons ultraviolets peuvent transpercer la barrière nuageuse et tacher la peau. L’application d’une crème solaire coloré protège, en plus de l’action nocive des rayons UVB et UVA :  de la lumière visible qui se propage dans les environnements fermés où la climatisation fonctionne. En effet, elle agit comme une deuxième barrière de protection contre les dommages causés par cette lumière.

Les filtres solaires peuvent être de deux types différents : les produits chimiques, qui absorbent les rayons UV, et les produits physique, qui réfléchissent ces rayons. L’association des deux donne aux produits une protection maximal contre l’action nocife du soleil.

Les traitements à base de blanchiment, de peeling ou d’agents laser peuvent déclencher des effets secondaires indésirables. Ils doivent donc être suivis de près par le dermatologue qui a prescrit le médicament.

Le mélasma peut régresser spontanément, très lentement, après l’accouchement ou lorsque l’utilisation de contraceptifs oraux est abandonnée. Cependant, étant donné la nature de la maladie, la prévention reste le meilleur remède parmi tous.